Les bons gestes & course à pied – Que faire en cas de problème ?

Et c’est la chute! Le nez dans la poussière.

Il y a quelques jours, je courrais (pour changer me direz vous!). J’en étais à 10, peut être 12 km… Et boom. Tombée.

IMG_4066

Je me suis pris les pieds dans un morceau de métal qui traînait là, sur le trottoir (mais quel est le fnfbevaksbdbzk*#%^?_…, je m’égare. Hum. Pour une fois que j’étais pas sur la route en plus!). Enfin, tout ça pour dire que j’ai mangé les cailloux. Heureusement, plus de peur que de mal. Des égratignures sur les genoux et les mains, mais rien de plus. Sur le moment, je ne faisais pas la fière. Je me suis quand même arrêtée quelques secondes avant de repartir, après avoir mangé un petit truc.

Tout ça m’amène à cet article.

Que faire si on tombe et si on se blesse gravement? Si on a un incident?

Avant de partir :
On prévient toujours quelqu’un que l’on sort courir. Un proche, si possible, qui se rendrait compte que vous n’êtes pas rentré comme prévu. Votre copain, copine, meilleur amie, maman… Peut importe. On prévient.

On prends de l’argent avec soi. Même 5 euros. Un gros coup de pompe peut survenir pour n’importe quelle raison et on est content de pouvoir acheter un truc à manger et/ou à boire, si l’on a rien sur soi, avant de s’évanouir ou d’être malade.

On mets des vêtements et on prends des équipements ADAPTES. Un coupe vent si il pleut, une bouteille d’eau en cas de fortes chaleurs, etc. On limite les risques.

On glisse derrière son téléphone ou alors dans son sac des infos vous concernant. (A la fin de l’article, vous trouverez un modèle à imprimer et à glisser dans ces papiers. Utile aussi dans la voiture ;).)

Pendant l’entrainement:
Malgré tout vos efforts acharnés de préparation : Et pam, c’est la chute.
Et voilà, vous n’avez pas bien regardé, vous étiez distrait ou alors juste méga maladroit comme certain et certaines (enfin, surtout comme moi en faite 😉 ), et vous êtes tombé.

On check l’étendue des dégâts : Grave? Pas grave? Je rentre à la maison? Comment je me sens pour de vrai?

On est raisonnable! Sous le coup de l’émotion, et de la fatigue suivant l’avancé de votre sortie, on peut avoir un coup de moins bien. Manquerait plus que vous tombiez dans les pommes. Si ça va pas on rentre, pas la peine d’aggraver les choses. Si c’est plus sérieux, on arrête un passant ou une voiture, ou on appel un proche, voir les numéros d’urgence.

Après l’entrainement :
Arrivé à la maison, on se soigne et on va voir le médecin si vraiment ça ne va pas. Vouloir faire le soldat n’avancera à rien. Et mieux, oui, tout va bien. Au pire, vous allez vous entrainer avec une blessure. C’est pas compatible.

Et si on assiste à un accident?

Plus généralement, de subir un accident ou d’en être témoin n’est pas une chose si rare au final. C’est important de savoir comment réagir. En faisant de la course à pied, on est souvent plusieurs heures par semaine à se défouler dehors, c’est donc possible que ça arrive.

Les premiers gestes : Il y a une règle simple, qui tient en 3 mots : PROTEGER, ALERTER, SECOURIR.

Protéger
Comme pour n’importe quel incident, il est important de s’éloigner du danger, si danger il y a. Il faut vous : protéger, VOUS. Vous ne pouvez pas sauver la veuve et l’orphelin si vous n’allez pas bien. C’est une des bases du secourisme.

Si vous n’êtes pas seul en cause, et que vous allez « bien », on s’assure de mettre les autres blessés en sécurité. Les soins attendront quelques secondes.

Alerter
Si on décide d’aller faire du Trail dans les bois, ou si on sait qu’on va être isolé durant son run, on prend sont téléphone portable avec soi. Même si c’est encombrant, et même si on est pas sur du réseau. Il faut pouvoir prévenir rapidement quelqu’un.

Ensuite, comment on alerte? Ca dépend bien sur de l’intensité de la chose. On appel pas le GIGN pour une écharde. Je pense que je ne vous apprends rien.

Vous pouvez appeler l’un des numéros suivants :
SAMU : 15,  POMPIERS : 18, POLICE-GENDARMES : 17 ou composez le 112. Personnellement, je les aient écrit dans mon répertoire de téléphone, je n’arrive jamais à m’en souvenir.

Si vous venez à appeler ces numéros, il faut être très précis! Les secours n’en seront que plus efficaces et rapides. Alors, on ouvre grand ces yeux AVANT d’appeler.

Il vous demanderont de décrire l’emplacement exact de l’accident pour vous trouver facilement (nom de la route, adresse, point de repère, panneau…). Expliquez la situation, ce qu’il vous est arrivé succinctement. Et pour finir, on donne des infos sur le ou les blessés (nombre, état apparent des victimes…).

Secourir :
En attendant l’arrivée des secours, on s’occupe des blessés. Le but étant de ne pas rendre leur situation pire qu’avant en faisant n’importe quoi. On parle au blessé, on le met à l’aise (ouverture du col de chemise par exemple) et on le couvre. En cas de saignement, avant tout soin, on se protège, et on limite au maximum le contact direct avec le sang. Ce n’est pas Grey Anatomy! Pour stopper une hémorragie, on comprime avec ce qu’on a sous la main. Si le blessé est inconscient, on le place en position latéral de sécurité (PLS) (Plus d’informations ici :))

Dans tout les cas, il ne faut pas agir dans la précipitation, mais réfléchir et garder son sang froid. On s’en remet aux professionnels. C’est toujours mieux que de faire des bêtises.

Ces conseils sont parfois du bon sens, mais pour avoir été dans ces situations, c’est toujours utile de se les rappeler de temps en temps. La course à pied est un sport, et comme pour n’importe quel sport il est possible de se blesser.

Alors, prenez soin de vous, et ouvrez les yeux (pas comme moi 😉 ).

Sources:
http://www.secourisme-pratique.com/
http://www.menshealth.fr/tag/blessure
Portail: Premiers secours et secourisme
http://www.croix-rouge.fr

Vous aimez notre blog? Suivez-nous sur notre page Facebook Double Plume et sur Twitter pour ne rien manquer 🙂

* Voici la carte, disponible sous deux formats (word et pdf). Elles sont de tailles 10×7,5 cm. Si vous voulez qu’elles soient un peu plus robuste, faite les développer comme une photo ou imprimez les sur du papier épais.

Carte infos – DP (Version PDF) Carte infos – DP (Version Word)

Publicités

4 réflexions sur “Les bons gestes & course à pied – Que faire en cas de problème ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s