Retour de course : Trail du Taillan-Médoc 2015

Salut, Salut 🙂

Il y a un peu plus d’une semaine, c’était les vacances. Hum… 4 jours à Bordeaux où on a pu profiter de la famille et de l’océan. C’était aussi le temps de la récupération durant cette semaine qui suivait le Semi-Marathon de Troyes. Juste un petit tour à la piscine, mais pas de course à pied pendant 5 jours pour se remettre tranquillement.

Mais, voilà. On a voulu en profiter quand même. C’est ainsi, qu’avec Florian, nous nous sommes retrouvés a nous balader sur internet pour trouver une course à faire le dimanche matin : ce sera le Trail du Taillan-Médoc.

Au programme, 9 km (ou 17 km) de Trail dans les sous-bois, c’est à dire : Terre, Arbres, Racines et… Sable. Miam. C’est également, la reprise de Florian après le Marathon de Bordeaux. Ce sera donc le 9 km pour nous deux. Je suis heureuse d’enfin re-courir avec lui, ça faisait longtemps. Surtout dans le cadre d’une course officielle. La dernière date d’octobre dernier. Je n’avais pas menti 😉.

Sans titre

Nous payons notre inscription et récupérons nos dossards le jour même. Rien n’est anticipé, mais peu importe.

Sans titre

Sans titre

La course

On se place sur la ligne de départ. C’est une petite course, pas de puce, donc le temps est le même pour tout le monde. Si on souhaite grappiller des secondes, il ne faut pas les perdre au départ. Pas la peine non plus de grimper sur les gens…

Nous avons décidé, avec Florian, de faire la course chacun de notre coté. On ne savait pas trop comment chacun se sentirait. Comme ça, on ne se gênera pas.

Morgane :
C’est parti! Un peu de route avant de rejoindre les sentiers. Le rythme est soutenu. Logique, nous sommes parti avec les premiers. Cette fois, je cours sans musique. J’ai oublié pour être honnête. J’espère que ça passera vite. Je vois Florian, à peine quelques mètres devant. Il court bien, j’espère que ce n’est pas trop dur.

On arrive dans les chemins. Début du Trail. Le groupe reste serré à cause des chemins étroits. Il faudra un peu de temps avant de chacun trouve sa place. Je choisi un « lièvre » et je le suis. Je sens que cette course va être dure, mais je veux renouveler l’exploit du Semi-Marathon de Troyes en confirmant mon bon résultat. Je ne lâcherai pas.

Au 3ème kilomètre, début des ennuis : Ca grimpe. Doucement mais sûrement, et ça se voit sur les chronos. Je ralenti, encore et encore. C’est également, les débuts du sable. On l’évite comme on peut, mais c’est une difficulté supplémentaire. Autant les branches ou les racines ça ne me gène pas… Mais le sable! J’ai l’impression de pédaler dans la semoule.

Premier (et unique ;)) ravitaillement : ENFIN. A l’abri sous les arbres ça va, mais la journée est chaude et ensoleillée. J’apprécie de pouvoir boire et mouiller mes jambes.

C’est dur. J’essaye de ne pas laisser filer le temps, de tenir le rythme. Dire que j’ai fais plus du double le dimanche précédent, et que là je galère. Je m’accroche (façon de parler ;)) à un coureur devant moi et je continue en essayant de ne pas trop réflechir sans ralentir.

Au 8ème kilomètre, c’est le drame. Début des points de cotés. Ha! C’est pas possible.
Je m’accroche, je veux terminer. Ca fait mal, comme un coup de poignard. Je suis obligée de m’arrêter quelques secondes pour gérer la douleur.

Je repars, la ligne est toute proche. Je cours les derniers mètres en serrant les dents avec pour récompense un temps inespéré à l’arrivée : 43 min 50 sec. Je fini 11ème sur 192 chez les Femmes. Wouha! J’ai le sourire et je suis fière de moi.

C’est pas le plus important? 🙂

Florian :
C’est la reprise après le Marathon de Bordeaux, il y a un 1 mois. J’ai envie de me remettre à courir malgré le fait que j’ai encore mal à la cheville et au genou :(. C’est frustrant, et cette course va aussi me permettre de faire le point.

PAAAMMMM (Non je n’ai pas tué un oiseau…) C’est le coup de feu du départ.

Je pars et mets un pied devant l’autre avec une bonne cadence pour une reprise. Les 3 premiers kilomètres dans les sous-bois se passent bien. J’adore et ça évite d’avoir trop chaud sous ce beau soleil. Je profites du moment.

Je sais que Morgane est juste derrière, elle suit ( je suis super fier d’elle 😉 ). Je gères ma course: le souffle ça va, mais les jambes moyen. C’est la reprise, rien d’anormal. Je n’ai pas couru depuis 1 mois.

Et là, c’est le drame. Au 4éme kilomètres, les douleurs du Marathon et de la vie quotidienne reviennent. J’ai mal à la cheville gauche et au genou droit. Bizarrement, ça ne m’avait pas manqué. Il n’empêche que ce ne sont pas elles qui vont me faire abandonner. Je me dit à ce moment « J’ai fais un Marathon avec ces douleurs, je peux faire un 9kms quand même?! » Je ralentis pour être sûr de tenir jusqu’au bout. En plus, j’ai un très joli lièvre devant moi, Morgane m’a doublé au 4éme kilomètre. Je la suis de loin.

Les kilomètres paraissent de plus en plus longs et j’ai droit au retour des questions existentielles « Pourquoi je fais cette course ? Pourquoi je me suis inscrit ? »…

Je termine la course en vitesse de croisière. Même pas un sprint sur la ligne d’arrivée.

44 minutes et 47secondes

Morgane m’a mis une minute dans la vue. Mais elle s’entraine, logique qu’elle progresse. (Vous ne lui direz pas?! Ca a fait un peu mal à mon côté macho. C’est aussi ce qui me donne envie de m’entrainer avec elle). Malgré les douleurs, je suis content de l’avoir fait. J’ai envie de m’y remettre mais avant il faut que je me soigne et que je m’entraine à nouveau.

L’après

A l’arrivée, un grand et beau ravitaillement nous attends : des fruits, des fruits et encore des fruits! Mais aussi, du salé (pour une fois, c’est important de le souligner) et ça c’est top!

Sans titre
Sans titre

Et pour couronner le tout, une équipe d’Osthéopathes est présente pour nous chouchouter. Moment de détente après l’effort.

Sans titre

Retour à la maison. Nous sommes fatigués mais contents. A quand la prochaine? 😀

Vous aimez notre blog? Suivez-nous sur notre page Facebook Double Plume, Instagram Instagram et sur Twitter pour ne rien manquer 🙂

Publicités

4 réflexions sur “Retour de course : Trail du Taillan-Médoc 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s