Retour de course : We Run Paris 2015

Coucou :),

Il y a maintenant 10 jours, je participais à ma première Grande course : We Run Paris, made in Nike et ses 15 km dans Paris.

Sans titre

J’étais inscrite depuis un bail. Encore une première. Je n’avais jamais autant anticipé une inscription. D’habitude, c’est limite le jour pour le lendemain. Mais ça fait un moment que je voulais participer à une course du genre (un mastodonte!). Je l’avais vécue de l’autre coté de la barrière lorsque j’étais allée supporter Florian durant son premier Marathon à Paris l’an dernier et de Bordeaux cette année. Ca paraissait fou, et tellement porteur que je voulais moi aussi voir ce que ça donnait. Tout ce monde, aussi bien pendant la course que en tant que spectateur, ça devait être génial.

Donc, il y a maintenant 3 mois (au moins!), quand j’ai vu que cette course avait lieu, j’ai foncée ;).

Ce sera le 15 km. Sur le moment, c’est un petit coup de folie. Ma plus grande distance étant 10 km, j’étais également sur le point de m’inscrire pour le Semi-Marathon de Troyes… Mais surtout, je me suis inscrite dans le Sas (?!) des 1h20. Quelle idée franchement? C’est trop court! Je ne vole pas encore! Un élan d’optimisme, il faut croire.

J’ai un peu oculté un aspect non négligeable quand même… Le prix, parce que outch 30 euros, c’est pas donné quand même! J’espère que le jeu en vaudra la chandelle. Pour ma première course Parisienne version XL, je ne suis pas regardante.

We Run Paris
We Run Paris est donc une course 100 % filles offrant deux parcours : A 10 km et un 15 km. Le départ était donné à la cité de la mode, proche de la gare d’Austerlitz, le dimanche 7 juin 2015.

On peut dire que Nike met le paquet. Plusieurs semaines avant la course, et jusqu’au Jour-J, se sont plusieurs entraînements par semaine qui sont proposés et pour tout les niveaux : de la marathonienne à la débutante. Il y a de la course à pied, mais aussi du training. Les lieux d’accueil envoient du rêves aussi. J’ai croisé un groupe une fois sur le parvis du centre Pompidou. C’est un peu la classe comme cadre. J’ai entendu dire aussi, que l’on pouvait même tester certain modèle de basket durant les sessions. Pourquoi pas? Même si c’est court pour se faire une vraie opinons, c’est mieux que rien.

Je n’ai pas eu l’occasion de participer à ces ateliers, mais si j’avais pu, je l’aurai fait. Il faut dire que les inscriptions sont vites closes, victimes de leur succès. Donc, si on hésite, c’est cuit.

Retrait des dossards

Grosse course = Retrait des dossards différé.

Mais encore une fois, c’est énorme comme organisation. Les jours de retraits sont différents pour les participantes du 10 km et du 15 km, sont répartis sur plusieurs jours et à deux endroits. Ca réduit la foule, et c’est tant mieux!

Le choix est réduit à deux lieux de retrait : Le NikeStore de la défense et le centre commercial Beaugrenelle. Je suis étonnée qu’il n’y ai pas de Village avec des animations ou des sponsors. C’est tristounet. En plus, même si on habite en Île de France, c’est un sacré périple!

Direction donc La Défense, centre commercial les 4 Temps, pour un tour au Nike Store. Il est à peine 11h et c’est… désert. Grosse (et agréable) surprise. La désagréable surprise arrive avec le lot fourmi avec le dossard. Premier faux pas. Le tee-shirt est 1000 fois trop grand pour moi. Ils se sont mal débrouillé avec les distributions des dossards des partantes du 10 km. Enfin… Je le porterai biiieeenn large ;). La deuxième surprise est qu’il n’y a pas de dossard. Etrange. Le dossard, est inclus avec la puce à ficeler sur la chaussure. Je me coucherais moins bête tiens.

Sans titre

On profite de la belle journée que l’on a devant nous, et on rentre tôt. Le lendemain, c’est la course.

Sans titre

Le Jour-J : Départ 9 h.

Le départ de la course est prévu à 9 h. Super bon point. Ça limitera les dégâts de la chaleur. Il est tôt, l’air est encore frais, mais c’est une très belle (et chaude) journée de printemps qui s’annonce.

Habitant l’ile de France, et venant en transports en communs, il nous faut un certain temps pour nous rendre sur place. Une grosse heure se résumant à RER+Métro. Le réveil est donc douloureux à 5h45 pour prendre le temps de déjeuner à l’avance, de se préparer et de prendre les transports.

Arrivé à 8 h et des poussières. On a eu le temps de voir le flot de petites nenettes comme moi, habillées en orange, se rendre avec nous sur le lieu du départ. C’est assez impressionnant, et tout le monde n’est pas là encore. On se demande comment tout ce petit monde tiens?!

Et non, toujours pas de village. Florian était avec moi, et a gardé mes affaires. Je n’ai donc pas eu besoin des consignes. D’ailleurs, je n’ai jamais vraiment vu où elles étaient malgré quelques panneaux. On attends le départ, je me prépare tranquillement. Le monde afflux et je patiente avec Florian.

Sans titre

Sans titre

Il est temps de rejoindre le sas de départ. Enfin, ce qui ressemble aux Sas. J’ai comme l’impression que les panneaux sont juste un peu de couleurs dans le paysage. Personne n’y fait vraiment attention. Je redoute le départ.

L’ambiance est très girly évidemment, et je me sens un peu seule parmi tout ces groupes de filles. Je m’avance le plus possible, pour ne pas être trop gênée au départ. Je ne fais jamais ça d’habitude, mais là, j’ai peur d’être coincée. Je ne le sens pas.

Sans titre

Départ
La musique, les grosses paillettes et le mec au micro qui donne tout. On est lancées.
Comme je l’avais redouté, beaucoup de filles ne sont pas dans le bon Sas. Je mets énormément de temps à trouver mon rythme et à me mettre vraiment dans la course. Il aura bien fallut 5 km et le passage du premier ravitaillement pour créer un groupe allant à la même vitesse.

Des côtes (je l’avais pas vu venir celle là!) et des faux plats. La course ma parait plus dure que prévue finalement. J’avoue ne pas l’avoir vraiment regardé non plus avant de partir. D’un coté, le parcours n’est pas monotone, et on se concentre sur la difficulté du moment. Ça fait passer le temps. En plus, c’est vraiment une des parties de Paris que j’aime. On passe près du jardin des plantes, et du jardin du Luxembourg. On a fait pire!

Du côté des ravitaillements, je crois n’en avoir jamais vu d’aussi propres! Les gobelets sont parfaitement alignés, et on y trouve aussi des bouteilles, des fruits secs. Ce n’est pas une journée caniculaire, mais quand même. Il fait chaud, et j’apprécie de pouvoir me mouiller. Peu de filles se servent malheureusement.

Sans titre

C’était un peu la surprise ces ravitaillements, je ne savais jamais trop où, ni quand les trouver. Impossible de savoir avant de partir leurs emplacements. On voit sur le moment. Je prends donc une bouteille dès que je peux, et je bois à chaque kilomètre. Coté nourriture, on a le choix entre des fruits secs et des fruits secs. Ca m’étonne. Je me contenterai donc de mes chocolats bourrés de sucre, qui eux feront effet beaucoup plus rapidement. Miam.

Les filles autours de moi ont un bon rythme. Certaines m’impressionnent beaucoup!
L’arrivée des 10 km, c’est plutôt bien fait. On ne se gênent pas du tout. C’est organisé sous forme de couloirs. Je sais aussi que je vais voir Florian (<3). Juste le temps d'un coucou, et j'entame le dernier tiers.

Sans titre

Sans titre

Côte de la mort. Encore.

Alalaaa, j’ai les jambes en mousse. Puis, une autre belle montée pour finir. Elle était interminable (enfin si, mais bon 😉). Mais… qui dit monté, dit descente! Bonheur. Il faut faire attention malgré tout à ne pas tomber. Avec la fatigue, c’est facile de faire des bêtises. Les derniers kilomètres ne sont pas si simples, et j’ai hâte d’en finir.

On voit les arches de loin, mais, elle est encore loin justement. Encore une petite côte à franchir avant de passer la ligne d’arrivée et de retrouver mon amoureux.

Sans titre

Sans titre

L’arrivé des deux distances est bien organisée. Deux couloirs bien distinct. C’est cool.

Je termine la course avec un joli 1’17″53. J’ai largement respecté mon objectif initial d’1h20. Je suis ravie et soulagée d’avoir terminée. J’ai quand même un peu forcée. Depuis le Semi-Marathon, j’ai vraiment du mal à m’y remettre et mes entraînements étaient un peu anarchiques. Je suis venue sans trop me poser de question. Une vraie touriste.

Je récupère ma médaille (un peu par hasard!). Première fois que j’en ai une, et en plus elle est vraiment jolie. Je l’ai portée au bureau sans que ça ne choque personne.

Sans titre

IMG_5492_2

J’ai mis du temps à trouver le ravitaillement après l’arrivée. Le monde, encore le monde. Mais, j’ai pu récupérer une bouteille d’eau et de quoi manger dans les transports. Ouf! Direction la maison :).

Sans titre

En clair :  Je m’attendais pas à ça.

La course était plus dure et peut être un peu moins bien organisée que je ne l’aurai cru.

On ne va pas se mentir, l’avant course m’a un peu refroidi. L’organisation n’était pas extraordinaire, et les soucis avec le tee shirt m’ont quand même chagriné. C’est un simple détail, je sais, mais quand même. C’est un souvenir de la course. Je m’attendais à plus. L’organisation des Sas est aussi à revoir. J’ai eu de la chance, j’ai pu partir devant. Mais, quand même. Ce n’est agréable pour personne de doubler ou de se faire doubler.

Je pensais avoir affaire une plus grosse machine de guerre. Je ne sais pas, peut être plus d’animations, de folies… Une course simple version géante?! C’est pas si différent des autres courses en faite. Bien sur, il y a le monde à gérer, mais je ne sais pas. Je n’ai pas été plus impressionnée que ça finalement. Je participerais volontiers à d’autre course du genre car l’ambiance est vraiment sympa par contre. C’est agréable et moteur d’être encouragée par les passants, et les filles se soutiennent entre elles.

Sans titre

Un dernier point positif serait que ce genre de course permet d’ouvrir la voie à des filles pour qui le sport c’est rasoir, ou qui veulent se lancer un défi ou juste passer un bon moment entre copine. J’en ai vu pleurer de joie et de soulagement à l’arrivée, et franchement ça m’a serré le cœur. Vous avez tout déchiré.

Félicitation à toutes les participantes!
A l’année prochaine? 🙂

BONUS : J’ai eu le chance de croiser Anne, créatrice du blog Anne & Dubndidu, que j’adore et que je suis assidûment. Le hasard a fait que nous nous sommes retrouvées dans le même groupe pendant quelques kilomètres. Je savais qu’elle participait, mais je n’avais aucun espoir de la voir tellement il y avait de participantes. Une jolie surprise en tout cas, elle est toute mimi et très sympa :).

Sans titre

Et vous, vous y étiez aussi les filles? 😉
Qu’est ce que vous pensez de ce genre de course?

Vous aimez notre blog? Suivez-nous sur notre page Facebook Double Plume, Instagram Instagram et sur Twitter pour ne rien manquer 🙂

Publicités

7 réflexions sur “Retour de course : We Run Paris 2015

  1. Bravo Morgane ! J’y étais aussi et j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup d’ambiance !! Comme toi, j’étais étonnée de ne pas avoir de dossard (j’ai même pensé qu’un bénévole avait oublié de le glisser dans l’enveloppe). Le point positif, c’est que ça n’abîme pas notre joli t-shirt mais du coup, nous ne pouvons pas avoir de photo !! J’ai trouvé les ravitaillements de qualité mais grosses déception pour la médaille collier, façon cadeau Yves Rocher….
    J’en parle ici : http://www.lapinsrunners.fr/2015/06/les-lapins-incognitos-a-la-nike-womens-race-de-paris-15-km/
    Bonne continuation à toi et ton copain, c’est rare de découvrir des blogs de couple ! 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Alors là! Wouhaaa! 😀
      J’adore votre blog, j’y trainouille régulièrement :D. Des runneurs en couple comme nous :).
      Merci beaucoup en tout cas.
      J’ai cru aussi qu’un bénévole l’avait oublié, gros coup de stress le soir à la maison! Mais ouf, ce n’était pas le cas :).
      J’irai faire un tour sur votre article très vite 😀
      Bonne continuation :).

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s