Courir par temps froid : les bons gestes et habitudes

Ce que beaucoup de coureurs aiment dans le monde de la course à pied : c’est la nature, le fait de pouvoir prendre un bol d’air et de décompresser, dehors loin de tout.

Mais ce qu’ils ne vous ont pas dit, c’est que l’hiver, ce n’est pas si simple ! Oui, effectivement, c’est agréable d’être dehors au printemps aux lueurs de ce beau couché de soleil. Mais au mois de novembre, quand finalement vous rentrez chez vous, qu’il pleut des cordes et que le matin il gèle, ce n’est pas la même !

IMG_6509
La course à pied c’est aussi ça, s’adapter à la météo et plus globalement à son environnement.

La première année de running d’un coureur débutant est donc pleine de surprise à ce niveau. Il faut apprendre à ce connaitre par tous les temps. Courir par temps froid (comme par temps chaud) ne s’improvise pas. Il ne suffit pas d’empiler les couches de vêtements. Ce serait trop facile.

Les vêtements techniques
Votre protection première sera vos vêtements. Attention à ne pas trop vous couvrir, vous risqueriez (à cause de la transpiration) d’avoir finalement froid tout en ressemblant au bonhomme Michelin.

En effet, en ayant trop de vêtements:
Vous transpirez -> la transpiration s’évapore difficilement (du fait du nombre de couches) -> vous êtes mouillé -> il fait froid et donc vous avez froid.

Il faut trouver le juste milieu. Il existe de nombreux vêtements techniques respirant prévus pour temps froids. Ils vous teindront chaud tout en évacuant la transpiration. Parfait, non ?

Pour ce qui est du haut du corps, un mémo technique de base serait le suivant :

  • 1 couche de vêtement en été :
    • Tee-shirt respirant, évacuant la transpiration : Il vous permet de rester au sec.
    • Un short léger.

 

IMG_6841

  • 2 couches de vêtements au printemps et en automne :
    • Tee-shirt respirant manches longues/courtes avec/ou pas un coupe-vent. 
    • Le coupe-vent va vous isoler du vent et/ou de l’humidité ambiante et du froid.
    • Le corsaire ou le short.

 IMG_6844

3 couches en hiver :

    • Tee-shirt manches longues/courtes
    • Une veste chaude. En plus du reste, la veste chaude va vous permettre de conserver au mieux votre chaleur et de vous isoler en partie de froid.
    • Un coupe-vent.
    • Le collant long.

 IMG_6846

En cas de temps vraiment très froid, il est également possible d’ajouter une couche au plus près du corps : les textiles « seconde peau ». Après à vous de savoir quand passer au nombre de couches supérieures ou inférieures, suivant que vous soyez frileux ou non.

Pour le bas du corps, c’est une autre histoire. Certain coureurs restent en short tout au long de l’année. A vous de voir comme vous vous sentez le mieux. Néanmoins, sachez que vos muscles et vos tendons sont sensibles au froid. Veillez à les protéger un minimum (en gros, le short toute l’année n’est pas une si bonne idée à moins qu’on ne l’associe avec accessoires de compressions).

Sans titre

Pour débuter l’hiver, investissez dans un haut à longue manche respirant, un coupe-vent, une veste chaude et un corsaire (pantalon de running mi-long arrivant au niveau du mollet). Vous serez paré pour la plupart des situations.

Accessoires

Evidemment, les vêtements sont importants. Mais les accessoires le sont également. Par temps très froid, on sort les gants, le bonnet ou le bandeau pour protéger la tête et les oreilles. C’est par votre tête que vous perdez le plus de chaleur, pensez-y.

Au plus froid de l’hiver, on couvre tout ce qui dépasse !

L’entrainement

Courir par temps froid nécessite d’adapter son entrainement. Si l’on voulait comparer avec une chose que l’on connait tous, ce serait une voiture. Par temps chaud, elle démarre rapidement et sans problème. Par temps froid, il faut plus de temps au moteur pour fonctionner correctement. Pour vous, c’est pareil. Votre échauffement par temps froid devra être plus long et plus rigoureux que par temps chaud pour permettre à votre corps d’être dans les meilleures conditions.

L’hydratation

Que vous courriez par temps chaud ou par temps froid, vous transpirez et avez besoin de vous hydrater. Le temps froid peut être traître sur ce point : vous n’avez pas soif, mais pourtant vous êtes déshydraté. En effet, le froid accélère la déshydratation en plus du reste. Veillez donc à boire régulièrement en petite quantité (pendant et après l’entrainement) même lorsque vous courrez par temps froid.

Par temps froid, on ne s’arrête pas (ou pas longtemps)

Attention aux écarts de températures. Arrêtez-vous le moins possible ou le moins longtemps. Votre corps, lorsque vous êtes statique va perdre très rapidement la chaleur emmagasinée. C’est comme ça que l’on tombe malade et que l’on se fatigue beaucoup pour rien.

De même à la fin de l’entrainement, on file à la douche dès que possible pour ne pas prendre froid.

Voir et être vu 

Temps froid rime avec l’hiver et en hiver, au plus profond, il fait nuit à … 15h ?
Autant dire que pour la plupart, vos entrainements seront nocturnes. Veillez à être un minimum visible. Beaucoup de vêtements et accessoires dédiés au temps froid comportent des bandes réfléchissantes. Comme deux précautions valent mieux qu’une, prenez avec vous des dispositifs réfléchissante (bandeaux, etc.) ou lumineux (frontales, brassard leds, etc.).

 IMG_6847-0

Au pire c’est bientôt noël, vous serez le sapin avant l’heure !

Les bonnes habitudes

On garde les bonne habitudes, peut importe que l’on soit par temps froid ou non. Vous retrouverez tous nos conseils pour un entrainement en toute sécurité : ICI.

Spécial bonus

Avec toutes vos couches, vous avez bien une poche. Pensez au petit paquet de mouchoirs. Promis, il vous sauvera la mise au moins un fois ;).

Maintenant, plus d’excuse ! Bon run d’hiver.

Vous aimez notre blog? Suivez-nous sur notre page Facebook Double Plume, Instagram Instagram et sur Twitter pour ne rien manquer 🙂

Publicités

6 réflexions sur “Courir par temps froid : les bons gestes et habitudes

  1. Le prb que je rencontre, c’est qu’actuellement je cours avec haut manche longue et selon le temps avec un coupe vent. Quand je rentre j’ai le dos trempé, le haut trempé et je parle pas de l’intérieur du coupe vent… mais je suppose qu’il n’y a pas de solution 😦

    merci pour l’article

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s