Courir son premier Marathon – Pourquoi et comment?

Il y a quelques mois (années ?), quand Florian a couru son premier marathon avec sa petite soeur, j’ai trouvé ça énorme. 42,195 km.

Mais comment ?

J’étais vraiment fière de lui et ce que ça représentait. Il était Marathonien. Avant d’en arriver là, il m’a fait passer plusieurs jours assez « compliqués », en partie à cause du stress et de la peur qu’un tel challenge. Au fond, je crois en avoir toujours un peu rêvé depuis ce jour, où il a passé la ligne d’arrivée, place de l’Etoile à Paris.

Tout le monde connaît ce terme : Marathon. Peu savent vraiment ce que ça signifie. Je me suis dit, « moi aussi j’y arriverai, moi aussi je le ferai ». Je voulais le faire oui, mais je voulais le faire correctement, en me préparant quand mon corps et mon esprit seront prêts. Une étude que Florian a lue, disait qu’une grande partie des Américains se sentaient tout à fait capable de courir un Marathon. Comme si effectuer plus de 42km était une chose banale. Dans ma tête, je me disais « ils sont fous ! ». Avec un peu de recul, je pense effectivement qu’ils le sont.

Sans titre

La décision de courir un Marathon est réfléchie. Je ne me suis pas précipitée et j’ai décidé d’y aller par paliers, en testant une nouvelle distance chaque année. Un moyen de prendre mon temps et de me connaître.

Je voulais être prête aussi bien physiquement que mentalement :

  • 2014 : Découverte du running, 10km et distances inférieures
  • 2015 : Le semi-Marathon, sur route et en trail.
  • 2016 : Le Marathon

Pour faire le point, 2014 a été une année chaotique où j’ai vraiment découvert le running et où je me suis remise au sport. J’avais perdu beaucoup de poids (pratiquement 10 kg), je courrais pour maigrir et n’y prenait au final que peu de plaisir. En 2015, après un gros arrêt de 4 mois fin 2014, je me suis lancée. J’ai débuté l’année 2015 avec le club de course à pied avec lequel je cours encore aujourd’hui. C’était un bon coup de pied aux fesses ! Je décidais de courir pour moi. Je me suis lancée dans l’aventure Semi-marathon en prévision (si ça se passait bien) d’un marathon l’année suivante.

2015 fût sous le signe du 21,1 km avec le Semi-Marathon de Troyes, le Trail du Cul d’Enfer et le Semi-Marathon de Bruxelles. 2016, sera l’année de mon premier Marathon.

Sans titre

Sans titre

Objectifs
Comme se sera une grande première, l’objectif est surtout de découvrir la distance et de savoir comment vivre cette expérience. Je souhaite relever ce grand défi et terminer ce marathon. Je n’ai pas vraiment d’objectifs de temps sérieux. Je pense pouvoir objectivement, vu mes précédentes performances, le terminer entre 4h et 4h30. Ce serait la cerise sur le gâteau. Le jour j, je serai la plus heureuse en terminant l’épreuve en ayant fait de mon mieux.

Sans titre

La préparation

La préparation aura lieu sur 12 semaines et comportera 2 semi-Marathon (Bullion (78) et Paris). En y réfléchissant, 12 semaines, c’est long. Plus, aurait été de l’acharnement et ne m’aurai pas permise d’être plus de préparée pour le jour-j. Le plan d’entrainement que j’ai souhaité suivre est classique et s’applique à bon nombre de courses.

Il se composera par semaine de :

  • 3 séances de course à pied :
    • Jogging à allure douce
    • Fractionné avec le club de course à pied
    • Sortie longue allant de 1h20 à 2h30
  • 2 entrainements de natation, pour continuer à progresser et à se muscler en douceur
  • 1 entrainement de renforcement musculaire par semaine (minimum)

Beaucoup de coureurs m’ont conseillé de faire 4 sorties par semaines et pas seulement 3. Honnêtement, je ne pense pas que ca soit judicieux. Je préfère être assidue et toujours faire 3 sorties correctement chaque semaine que 4 moins bien. Le tout est d’éviter de se sur-entrainer puis de se blesser. Comme on ne cessait de me le dire pendant mes études : « Le mieux est l’ennemi du bien ». J’appliquerai cette maxime à la lettre.

J’ai la chance d’avoir Florian pour me soutenir au quotidien. Grâce au club de course à pied des coureurs expérimentés autours de moi qui me donnent des bons conseils et sont toujours heureux de me raconter l’histoire de leurs anciennes courses. Leur soutien est vraiment important et je rêve, en les écoutant, que courir ce marathon est à ma portée.

Sans titre

Ce qui me fait peur, c’est de ne pas tenir physiquement la préparation. Après quelques soucis de santé, j’ai vraiment été épuisée et je récupère seulement depuis peu. J’ai également pris pas mal de poids. Le travail sera physique, mais également dans mon assiette. Durant la préparation, nous mettrons un point d’honneur à faire attention à notre alimentation Florian et moi. Nous continuerons de nous faire plaisir en étant raisonnable. Le but étant de perdre du poids mais de ne pas s’affaiblir à outrance.

Je dois également rester performante au travail sans que la course à pied n’affecte mon activité. Je n’hésiterai donc pas à supprimer un entrainement si je n’arrive pas à suivre le rythme. La course à pied est une passion mais cela ne doit pas non plus mettre ma santé et mon travail en péril.

Le cadre est posé, il n’y a plus qu’à se lancer maintenant. Je suis inscrite. Je souffle un bon coup, et c’est parti !

Rendez-vous le 9 avril au Marathon de Bordeaux 2016.

A relire – Le retour de course de Florian au Marathon de Bordeaux 2015

Avez-vous déjà couru un Marathon ? Qu’en pensez-vous ? Quels sont vos conseils pour bien vivre cette course ?

réseau sociaux - Facebook - 1  réseau sociaux - Insta - 1  réseau sociaux - Twitter - 1Signature - 2

Publicités

6 réflexions sur “Courir son premier Marathon – Pourquoi et comment?

  1. Yeahhhh!!! Il n’y a plus qu’à! Tu verras c’est une super expérience même si parfois contraignant! Et comme tu le dis, si tu es fatiguée certaines semaines n’hésite pas à supprimer une séance, le but étant d’arriver au bout en pleine forme! Hâte d’avoir tes ressentis en avril et en attendant, bonne prépa!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s