Les foulées vertes de Clamart

Quoi, quoi? On est en retard?

IMG_9506 - Version 2

Le 22 mai dernier, nous avons participé aux Foulées Vertes de Clamart… un peu par hasard. Le mercredi précédent, après une première crevaison en VTT, un retour à pied et une journée qui commence mal, nous apprenons que Florian a gagné un dossard grâce à un concours organisé par les Lapins Runners :D. Ha, la journée est vachement moins nulle tout d’un coup.

Double bonne nouvelle, il y a encore des dossards à vendre! Comme vous savez que nous faisons rarement jamais des courses chacun de notre côté…  je m’inscris moi aussi! Mercredi 8h, nous n’avions rien de prévu. Mercredi 10h, nous sommes tout les deux inscris aux foulées vertes de Clamart. Un bon dimanche matin en perspective :).

Le jour J.

« Il pleut, il pleut bergèèèrrreeeeeuuuhhhh. »

IMG_9500

Mais pourquoi nous sommes là? Il faut vraiment être motivé. Il pleut des cordes et encore… c’est un euphémisme. Nous sommes arrivés, sur le parking, dans notre voiture et on se dit que ça risque d’être long.

Nous récupérons nos dossards/puces et nous patientons au sec en attendant le départ. (;) ICI)

IMG_9487 IMG_9489


La course. Vue par Morgane.

Nous arrivons quelques minutes secondes avant le départ.

Départ.
Le rythme est soutenu, je pars vite. Je le sais. Mais, je me sens bien. Je suis devant, c’est assez rare! Le groupe d’étire assez rapidement. Je tiens. Je suis en forme ces dernier temps. Certains diront que c’est le contre coup du Marathon de Bordeaux, l’euphorie. Peut être bien que j’ai juste un peu progressé, non?

5min 30.
Début des montagnes Russes! On descend. Je n’aime pas quand on descend trop. Ca n’annonce jamais rien de bon.

9min 30.
Et ça remonte! Première côte. Je n’ai pas vraiment vu le parcours, à part une difficulté à la fin, je découvre. Je croise des membres de l’organisation qui me crient « 2ème Femme! Bravo!« . Gné? Je suis très étonnée, ça fait plaisir mais bon, je sais que je vais être rattrapée. Maintenant que je suis là, je continue!

16min.
Enfin en haut! Ouiiii. Une concurrente vient de me dépasser. Bon, tant pis, c’était sûr :). J’écoute les conseils de Florian dans un coin de ma tête : « On ne s’arrête pas, on relance en haut d’une cote!« . Okay, on relance. Je pensais que le terrain serait encore plus boueux. Honnêtement, on s’en sort. Ca pourrait être bien pire. Ce qui me surprend, c’est que d’habitude, j’ai plus de mal. Franchement, là, ça va!

28min.
Une descente, puis une montée et une llloonnnggguuuueee descente plus tard, je me dis que là, si on descend encore on creuse! Je me sens un peu seule… et dire, je suis toute seule! Heureusement que c’est correctement balisé!

Ca remonte à nouveau. Début de la 3ème cote, la plus longue sur le papier. Pas de nouvelle concurrente à l’horizon ?! Ca m’est confirmé par les membres de l’organisation présents sur le parcours. Je suis 3ème Femme! O.O. Je continue ma course. Je suis persuadé de me faire rattraper à un moment où à un autre.

40 min.
Cuisses en feux. Je décide de manger. Après mes gros problèmes de digestion du Marathon de Bordeaux (ou de non digestion pour être exacte), vous voyez que je prends un gros risque. C’est l’occasion ou jamais.

57 min.
Nous sommes au pied de la « fameuse » difficulté que j’avais repérée sur le parcours. C’est la côte la plus raide de toutes. Je vais peut être pas courir hein. Elle est raide cette « petite » cote. Nous sommes tous surpris!

Ca monte. J’ai les cuisses en feux, encore mais… ça va! Mes allers-retours au travail en VTT, j’en suis certaine, y sont pour quelques chose. Je suis étonnée d’être tant encouragée. D’autres coureurs me donnent des conseils : « Pousse sur tes cuisses, paume à plat. J’ai vu ça à l’EcoTrail, ça aide ! ». J’écoute ces précieux conseils et les appliques. C’est vrai que ça aide.

57min+5min. Arrivée en haut, j’aperçois la deuxième femme au loin. 3ème ? C’est bien 3ème. Je ne la rattraperai plus maintenant. Derrière moi, pas d’autre femme à l’horizon. C’est pas possible, je vais vraiment y être sur ce podium ! Je suis avec un autre coureur, il m’encourage et essaye de me motiver. C’est vraiment sympa. J’aime cet esprit d’équipe que l’on retrouve parfois sur les courses.

Nous voyons le départ au loin. On s’approche et… ha ben non en faite. L’arrivée est bien plus bas. Cette fausse joie. Je m’accroche, c’est presque terminé. Nous voyons l’arrivée (cette fois). Je garde le rythme, j’aurai tout le temps de ralentir ensuite. Je suis assez étonnée, malgré les côtes et le reste, ça va. Je n’ai pas eu mal au ventre. Il semblerait que j’ai réussi à m’alimenter et que en plus, c’est plutôt bien passé. C’est une victoire.

Plus qu’un petit détour… et…

Je passe la ligne d’arrivée en 1h20’29″.

Je n’en reviens pas ! J’attends Florian, il ne devrait pas tarder et les résultats finaux. Podium ou pas alors ?

Florian arrive en 1h25.
On fait une belle course tout les deux, même si finalement nous n’avons pas été réellement ensemble sur le parcours :(.

IMG_9507

Pour patienter en attendant les résultats, nous nous rendons vers ravitaillement puis le stand de massage. Quelques fois, je crois que nous faisons des courses juste pour ça haha. L’équipe est super! On est chouchouté au possible.

IMG_9514
(La pluie et les frottements… c’est plus des noeuds dans les cheveux, mais des dreadlocks O.O)

Plus de suspense ! Je termine finalement 3ème Femme au classement général et 2ème Sénior. Je suis tellement fière. C’est la première fois que je suis aussi bien classée. J’ai eu quand même de la chance, le mauvais temps a surement repoussé d’autre coureurs.

IMG_9515

 

IMG_9522
>> Pour répondre à certaines demandes : Non, je n’ai eu ni coupe, ni médaille. Personnellement, ça ne me dérange pas. Nous n’aimons pas trop les bibelots à la maison. Tout le monde est contents ;).

Le Débrief’

Les foulées vertes de Clamart (15km) sont une course qui nous a bien plu. Les difficultés sont plutôt bien réparties et à part une ou deux hésitations, l’ensemble est balisé correctement. C’est une course qui compte environs 500 participants. Assez pour avoir des pelotons, mais pas trop. On est loin des courses Parisiennes et ça nous va. Nous reviendrons avec plaisir si l’occasion se présente! 🙂

Les Plus : Le parcours! Il y a très peu de route. Pour les puristes, c’est un réel point positif. L’ambiance est très sympa et les bénévoles présents.
La présence de masseurs en fin de course est aussi un plus que nous avons apprécié. Ce n’est pas systématique, mais quand il y en a (ce qui est rarement le cas sur les « petites courses ») c’est toujours agréable.

Les Moins : Le pack de course. Nous aurons préféré ne rien avoir. Nous savons bien que ce sont les sponsors qui souhaitent mettre leurs touches, mais bon… la règle et le stylo GEDIMAT finirons malheureusement à la poubelle. C’est du gaspillage. Dommage pour l’ambiance « verte ».
De plus, le passage par le départ alors qui reste encore 1km met un petit coup au moral ;).

Prix du dossard : 16 euros.

IMG_9490

Peut être à l’année prochaine Clamart! 😀

Bonus

Voici la vidéo officielle de la course, Merci beaucoup Fred Runner!

 

> Psss : Sur le site Nutri-Bay, bénéficiez de 10% de réduction sur tout l’eshop avec le code DOUBLEPLUME

réseau sociaux - Facebook - 1  réseau sociaux - Insta - 1  réseau sociaux - Twitter - 1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s