Le TOP 5 des moments où : On se demande « Pourquoi ?! »

Mais pourquuuoooiii?

Pendant mon premier Marathon, je me suis posée cette question, LA question existentielle : « POURQUOI ? ». J’étais en pleine « traversée du désert », 35-36ème kilomètres, dans le mal complet. Un éclair de lucidité? Ca n’a pas durée longtemps (ouf!), mais il arrive souvent qu’on doute, qu’on se questionne quand on s’approche de nos limites. Nous sommes sûr que vous voyez de quoi on parle. Quand vous êtes dans l’effort, le lendemain, avec vos proches… mais pourquoi on fait ça au juste ?

Voici notre TOP 5 des moments où on se demande réellement pourquoi on aime autant le sport ? (et surtout, pourquoi on aime autant « se faire mal »).

 

N°5 : Il se met à pleuvoir, en plein pendant votre sortie longue, pile au moment où vous êtes le plus éloigné de la maison.

> Vous le détestez, là, tout de suite, Mr Météo qui vous a promis que dans l’heure qui suivait  » il y aura 10% de chance qu’il pleuve ». Mais pourrrqqquuuuoooiii ?.

Pas grave, vous réaliserez le rêve de milliers d’enfants… Sautez dans les flaques!

IMG_9506 - Version 2

 

N°4 : Le lendemain d’une grosse course, quand vous devez monter, ou non plutôt descendre les escaliers.

> Ce n’est pas monter, c’est descendre le gros problème. Vous découvrez des muscles de vos anatomie. « Ha, j’ai un muscle là? ». Une marche, « Aie », deux marches, « Aie », trois marches…

Si vous croisez des sportifs, vous aurez tout leur respect. En tout cas, on vous soutien à 100% et si on vous croise PROMIS : on vous laissera passer et on vous tiendra la porte!

Marathon de Bordeaux 2016 - 01

 

N°3 : Pendant le dernier bloc de l’entrainement de fractionné.

> Et dire qu’il n’y a plus que 1 min 30 à souffrir. Pourtant, se sont les secondes les plus longues de votre vie. « Pourquoi quelqu’un a inventé cette torture moderne? ».

Sans titre

Bizarrement, les 1min30 pendant lesquelles vous mangez ce super gâteau au chocolat, après l’entrainement, passe vachement plus vite. Pas grave, c’était dur, c’était tout pourris… mais ce gâteau au chocolat (bières, frittes…), ça en valait la peine!

N°2 : Quand le réveil sonne après une soirée entre amis : c’est sortie longue.

> Il est trop tôt, beaucoup trop tôt… Je veux faire DODO! Mais pourquoi j’ai pris cette part de pizza? C’est la rotation de la terre que je sens là?

Guérissez le mal par le mal! Vous êtes un champion, un Warrior! Haaaaaaa. Cet entrainement ne sera pas le meilleur de tous. Okay. Mais ce n’est pas grave, vous vous sentirez bien mieux après. Allez, vous êtes réveillé pour penser à toute les bonnes excuses pour ne pas y aller… alors allez-y!

DP - KipRun LD (Baskets) - 04

 

N°1 : En plein effort, pendant une course.

> Vous souffrez, vous êtes en PLEIN pendant votre course… « Mais qu’est ce que je fou là?, je suis un peu zinzin non? ». « Non, mais c’est bon, j’ai bien couru là?! ». « C’est quand qu’on arrriiivvveee? ».

Une fois que vous aurez votre médaille, et un sourire digne d’une pub Colgate, ce sera vite oublié.

Sans titre

Le sport, c’est également ça. On souffre, on galère, mais ça en vaut la peine. La joie que cette souffrance occasionne est tellement belle que sa sera dommage de s’en passer. Alors, dépassez vous, soyez fier et… souriez (même si vous c’est super dur, il y a le photographe de la course!).

>> Et vous, quels sont vos moments : Mais pourquuuuoooiiiii ?

réseau sociaux - Facebook - 1  réseau sociaux - Insta - 1  réseau sociaux - Twitter - 1Signature - 2

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s